Immobilier : faut-il s'assurer contre le risque d'impayés ?

LES ECHOS
Publié le 27 juin
Par Delphine Iweins

lire l'article

©Les Echos

 

Avec le Covid-19, nombre de propriétaires craignent que le risque d'impayés s'intensifie et réfléchissent à opter pour une assurance.

 

S'il y a bien un scénario catastrophe que les propriétaires redoutent, c'est celui du locataire mauvais payeur. Il faut dire qu'en plus de potentiels loyers impayés, cette situation peut avoir une répercussion sur les charges de copropriétés . Une inquiétude justifiée ? En pleine pandémie de Covid-19, le risque de loyers impayés s'est en tout cas amplifié. Ce qui était considéré il y a encore peu par les spécialistes de l'immobilier comme un phénomène conjoncturel est en train de devenir structurel.

 

D'après une récente étude* réalisée par Harris Interactive pour le courtier en assurances immobilières Odealim, 57 % des locataires reconnaissent avoir été confrontés personnellement à une baisse des revenus ou à des difficultés à payer leur loyer depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020. Cette tendance pourrait s'accentuer avec le risque de forte hausse du chômage et celui attendu des faillites d'entreprises.

Face à constat, la majorité des propriétaires sondés (70 %) en sont persuadés : le nombre de loyers impayés va augmenter ainsi que les impayés de charges de copropriété (58 %).

 

Des contrats à étudier de près

Ces appréhensions devraient a priori pousser les bailleurs à opter pour des assurances, notamment la garantie des loyers impayés (GLI) et celle contre le risque d'impayés de charges de copropriété.

Plus de 80 % des propriétaires sondés par Harris Interactive perçoivent l'utilité de telles assurances. Cependant, uniquement 20 % des bailleurs disposent d'une garantie des loyers impayés et seuls 17 % d'une assurance contre le risque d'impayés de charges de copropriété. Il faut dire que ces systèmes de protection sont plus au moins intéressants. Selon l'Association des responsables de copropriété, les montants d'assurances copropriété ont augmenté de 5,7 % en 2020, comme les années précédentes.

 

Concernant les loyers impayés, tout va dépendre des clauses des contrats. Dans certains cas, les propriétaires seront indemnisés entre 10.000 et 100.000 euros en échange d'une cotisation de 2,5 % à 4,5 % du loyer annuel. Ils ont aussi la possibilité de souscrire à la caution Visale , dispositif d'Etat gratuit, qui prend en charge, sous conditions, sans franchise ni carence, 36 échéances d'impayés de loyers.

 

* Etude réalisée en ligne du 08 au 10 juin 2021 auprès de 1.032 personnes.

 

Delphine Iweins @DelphineIweins

 

 

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Le territoire d’Aix-Marseille-Provence conserve sa dynamique sur le marché locatif et l’investissement (JLL)

Publié le 21 juillet 2022 Par Business Immo

Optimisez votre visibilité digitale pour booster votre activité

Assistez au Webinar co-animé par Martin PAILLET, Anaig NOUVEL et Antoine AMANT.

Par Business Immo

Sobriété énergétique : Élisabeth Borne fixe un cap aux chefs d'entreprise

Publié le 30 Août 2022 Par Business Immo

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...