L’activité physique et sportive en entreprise

7 février 2022
Nouvelles exigences des utilisateurs de bureaux

Le sport en entreprise n’est pas encore une pratique fortement généralisée en France ; sa mise en place confère pourtant de multiples avantages d’ordre économique et humain, dont profitent aussi bien les salariés que les entreprises elles-mêmes.

DES AVANTAGES POUR LES SALARIÉS...

Les préoccupations en matière de santé et bien-être qui animent la société ne manquent pas de s’imposer aussi dans le monde du travail. Seuls 14 % des dirigeants affirment pourtant que leur entreprise propose des activités physiques et sportives aux salariés alors que les bienfaits sont multiples et essentiels.  Selon une étude réalisée par Goodwill-Mana-gement portant sur l’impact économique de la pratique du sport en entreprise, celle-ci permet aux salariés : de réaliser entre 5 et 7 % d’économies sur leurs dépenses annuelles de santé ; d’augmenter de trois ans leur espérance de vie ; de retarder l’âge de début de la dépendance de six ans ; d’améliorer leur productivité à une hauteur de 6 à 9 %.

La pratique d’une activité sportive en entreprise crée donc une convergence entre les intérêts des employeurs et ceux des salariés dans la mesure où bien-être et productivité sont étroitement associés. L’aspect santé compte parmi les plus essentiels, dans la mesure où le sport au travail permet de décompresser, et de réduire le stress dans un contexte économique qui peut parfois sembler oppressant. Prévention des maladies cardio-vasculaires, amélioration du sommeil et de l’état des os, réduction du risque de diabète, de dépression, d’hypertension, de cardiopathies coronariennes, d’AVC ainsi que de cancers du sein et du colon sont autant d’exemples de bienfaits-santés que procure le sport en entreprise. Bien souvent la pratique du sport renforce également le mental, et incite au dépassement de soi : une volonté de performance qui se répercute dans la vie des salariés. En rapprochant par ailleurs les employés au sein d’espaces communs de détente, le sport en entreprise renforce la cohésion, la communication et la bonne entente nécessaire à l’épanouissement sur le lieu de travail.

...QUI PROFITENT ÉGALEMENT À L’ENTREPRISE

Ce sont principalement les grandes entreprises qui peuvent aujourd’hui mettre en œuvre la pratique d’une activité sportive au sein de leurs locaux, les PME et TPE étant souvent limitées par la taille de leur structure et leurs capacités financières. Toutes cependant peuvent s’attendre aux mêmes retombées positives, principalement à une amélioration de la productivité, de la créativité et de la cohésion au sein des équipes professionnelles. Ainsi toujours selon l’étude de Good-will-Management – réalisée à la demande Comité national olympique et sportif français et du Mouvement des entreprises de France (Medef) – les sociétés peuvent bénéficier d’une amélioration de la rentabilité nette allant de 1 à 14 %.  

Un salarié pratiquant au moins 30 minutes de sport par jour gagnerait en moyenne 12 % de productivité par rapport aux autres employés, à en croire une autre étude conduite par Santé Canada. Les multiples conséquences de la pénibilité ou sédentarité de certains types de travaux – absentéisme et arrêts maladie principalement – peuvent également être évitées, ce qui permet à l’entreprise de réaliser une économie de 7 à 9 % sur les frais de santé annuels d’un salarié. Autre avantage non négligeable : la prise en compte du bien-être de la santé des salariés à travers le sport contribue à l’amélioration de l’image de l’entreprise et à sa bonne réputation. L’activité physique et sportive en entreprise n’est donc plus simplement l’apanage des start-ups les plus modernes, mais intéresse l’ensemble du monde professionnel. « Last but not least », le sport en entreprise permet à la société civile de réaliser des économies de dépenses de santé, démontrant ainsi l’intérêt de généraliser une telle pratique. 

LE MOT DE…

ALAIN  GIRAUD Chargé de Mission Direction Général CROSSCALL

CROSSCALL, créateur du marché de l’outdoor mobile technology est installé sur le Pôle d’Activités d’Aix-en-Provence.  

Comment et pourquoi avez-vous eu l’idée d’installer une salle de sport dans vos locaux ?

Nous voulions intégrer depuis longtemps ce service au sein de Crosscall, le sport faisant partie intégrante de l’ADN de l’entreprise. Nous proposons en effet des smartphones parfaitement adaptés aux besoins des sportifs et avons des ambassadeurs dans cet univers pour représenter la marque. Nous avons donc mis en en place une politique de bien-être à destination des collaborateurs et avons créé une salle de sport au sein de la société où ils peuvent s’entraîner avec un planning hebdomadaire composé de différentes activités sportives encadrées (boxe, yoga, TRX, circuit training...).

Avez-vous rencontré des contraintes pour la mise en place d’une salle de sport ? La structure du bâtiment était-elle adaptée ?  

Le siège Crosscall a été construit il y a plus de 3 ans maintenant et la création de la salle de sport a été intégrée dans le projet architectural, ce qui a facilité les choses. Le coach sportif a lui-même participé aux discussions sur l’aménagement de la salle et a donc pu optimiser au mieux cet espace dédié.

Avez-vous noté des changements dans le comportement de vos collaborateurs ?

Nous avons noté un réel engouement pour les cours proposés avec des indicateurs très intéressants et encourageants : près de 70% des salariés pratiquent désormais sur leur lieu de travail lors de la pause sport entre midi et deux. Cela permet à beaucoup de se ressourcer et nombreux se sentent plus en forme l’après-midi. La découverte de nouvelles activités et leurs pratiques régulières est un vrai plus pour l’attrait de l’entreprise (taux d’absentéisme très faible de 1,9%) et pour la cohésion de groupe. Des équipes de salariés se forment et s’entrainent ensemble pour différentes manifestations sportives (Spartan Race de nuit, Run in Marseille, Marseille-Cassis…).

En France, seuls 14% des dirigeants proposent à leurs collaborateurs une activité sportive au sein de leur entreprise ; vous faites partie de cette minorité. En connaissez-vous d’autres ? 

Chez Crosscall, nous avons la particularité d’avoir un coach sportif qui est également salarié de l’entreprise. A ce titre, il ne se contente pas d’encadrer des séances mais développe également des projets sportifs collectifs. C’est donc un job à temps plein qui apporte une confiance mutuelle entre collègues de travail et la direction de l’entreprise. De grands groupes font maintenant venir des coachs extérieurs pour faire des interventions ponctuelles ou régulières, cela est désormais de plus en plus fréquent mais je ne connais pas d’autres entreprises qui ont le même modèle que nous.

 

Espace Entreprise 2022 - Une publication 2021 ARTHUR LOYD LYON

Articles en lien