contact
téléphone

Des bureaux «dans» la nature, en plein centre-ville à Paris

L'ACTUALITÉ
6 juillet 2021

le Figaro Immo
Publié le 3/07/2021
Par Guillaume Errard

©Le figaro immobilier - credit photo SFL 

EN IMAGES - À deux pas du Centre Beaugrenelle, un bâtiment aux formes courbes côtoiera un immeuble des années 60 réhabilité. Le tout dans un îlot de verdure.

 

Des bureaux au cœur d’un quartier résidentiel et commerçant! C’est un pari osé que prend SFL. À contre-courant de la dynamique actuelle qui voit le télétravail prendre de l’ampleur. Mais la plus ancienne foncière française, fondée en 1879, en a pris l’habitude: le «Cloud Paris», une Silicon Valley à la parisienne, en plein cœur de Paris (quartier Bourse dans le 2e) avec le siège de Facebook, c’est elle, le siège de Goldman Sachs à deux pas de l’Arc de Triomphe, c’est encore elle, un espace de coworking WeWork sur les Champs c’est toujours elle. Et la Fondation Cartier, actuellement boulevard Raspail, sur la place du Palais Royal, ce sera elle en 2024.

 

 

En attendant, un nouveau projet plutôt inattendu verra le jour à l’été 2022, en plein cœur du 15e à Paris, l’arrondissement le plus peuplé de la capitale (plus de 235.000 habitants). Avenue Émile Zola, à deux pas du centre Beaugrenelle (voir la carte ci-dessous). Un quartier «vivant» (40.000 habitants, 6000 étudiants et 1500 lycéens) qui, aux dires des experts, propose l’un des meilleurs mix en termes d’accessibilité (voitures, métros - 8 stations à moins de 10 minutes -, ou vélos - plusieurs axes cyclables dont les quais de Seine). Un quartier plébiscité par la plupart des médias parisiens.

 

Faire revenir les bureaux en ville

Baptisé Biome (qui désigne un ensemble d’écosystèmes), cet immeuble de bureaux, qui remplacera l’ancien siège de la SMA BTP construit dans les années 60, est en train de prendre forme au milieu des logements et des commerces (voir la photo ci-dessous). Un bâtiment de 10 étages dont un duplex au sommet avec mezzanine et vue imprenable sur la Tour Eiffel. Un autre, innovant, de 8 niveaux aux formes courbes, plus douces, lui sera relié par des passerelles de verres légères sur 5 niveaux. Au total, plus de 23.000 m² dont 21.000 de bureaux (et 2400 m² de services: restaurant, club, auditorium...).

 

Le tout au cœur d’un îlot de verdure - 1300 m² de jardin avec une trentaine d’arbres, sans compter les terrasses végétalisées à chaque étage - qui donne l’impression de travailler non pas «à côté» mais «dans la nature». «L’idée était de créer un écosystème vivant dans lequel 2000 salariés pourront non seulement travailler ensemble et développer une vie sociale, mais aussi créer des interactions avec le milieu naturel et le quartier qui l’entourent, raconte Dimitri Boulte, directeur général délégué de SFL. Nos études montrent que c’est ce que recherchent les salariés pour leur lieu de travail, au sortir de la crise sanitaire». Bref, fini le sempiternel «métro-boulot-dodo»! Place au «bureau du quart d’heure»! «Le bureau doit revenir au cœur de la ville, martèle Dimitri Boulte. Les salariés veulent “consommer” les services, les commerces, les restaurants, la nature...».

© Biome prend forme petit à petit Crédit Photo : Guillaume Errard / Le Figaro

Campé entre les emblématiques Centre Beaugrenelle et Parc André Citroën, Biome se veut lui aussi une icône du 15e. «La particularité de cet immeuble, c’est sa capacité à s’appuyer sur les forces d’un bâtiment même en bout de course, souligne l’architecte Yrieix Martineau, fondateur de l’agence YMA qui a conçu avec le designer Patrick Jouin et son associé canadien Sanjit Manku. La réhabilitation s’appuie sur la conception structurelle du bâtiment pour libérer des plateaux (de 2500/3000 m²) et créer de nouvelles façades plus transparentes sur la ville et le jardin». «Nous voulions que les deux bâtiments puissent se répondre: l’innovation de l’un avec le tracé rigoureux de l’autre», commente Patrick Jouin.

 

Il ne reste plus qu’à trouver les futurs locataires pour ce projet qui aura coûté la bagatelle de 260 millions d’euros au total (acquisition + coût de construction). «Nous venons de lancer la commercialisation des bureaux, précise Dimitri Boulte. Le bâtiment conviendrait très bien au siège d’une grande entreprise mais il serait plus vraisemblable qu’il soit occupé par plusieurs utilisateurs». De quoi coller à l’étiquette d’écosystème!


Articles en lien

Rencontres économiques d'Aix : "Tous les indicateurs économiques sont au vert" (Bruno Le Maire)

La Provence Publié le 04/07/2021 Par Geneviève Van Lède

POUR L'INSTANT, LA CRISE SANITAIRE ET LE TÉLÉTRAVAIL NE BOULEVERSENT PAS LE MARCHÉ DES BUREAUX

BFM IMMO Publié le 2/07/2021 Par Marie Coeurderoy édité par J.L.D. - ©2021 BFM Immo

A MARSEILLE, UN IMMEUBLE DE BUREAUX DEVENU CITÉ ÉPHÉMÈRE POUR ARTISTES

BFM IMMO Publié le 20 juin 2021 Par LaVieImmo.com - ©2021 BFM Immo