contact
téléphone

Immobilier : et si vous investissiez dans un entrepôt ?

L'ACTUALITÉ
20 avril 2021

Le Monde
Publié le 15 avril 2021
Par Nathalie Coulaud

© Le monde

Le developpement du e-commerce demande des des lieux de stockage de plus en plus importants JETTA PRODUCTIONS/GO VISION / PHOTONONSTOP

 

Le développement du commerce en ligne accentue le besoin d’entrepôts en périphérie des villes avec des possibilités de rentabilité intéressantes. Peu ouvert au grand public, ce marché peut néanmoins être accessible par le biais des SCPI.

« Drive », « click and collect », livraison à domicile sont autant de services qui ont occupé le devant de la scène en 2020 et début 2021 à la suite des différents confinements. Derrière ce commerce en ligne, les lieux de stockage, c’est-à-dire les entrepôts, sont clés. « La crise sanitaire nous a montré que la localisation d’un entrepôt était un facteur très important pour ne pas rompre la supply chain[chaîne logistique], d’autant plus quand il s’agit de la livraison du dernier kilomètre », rappelle Boris Cappelle, PDG de Savills France, conseil en immobilier.

Ce type de bien attire donc en ce moment l’attention des professionnels de l’immobilier qui visent des rentabilités supérieures à 5 % par an. Mais cet investissement n’est pas facilement accessible au grand public : il s’avère complexe et nécessite un ticket d’entrée généralement élevé. Les entrepôts s’échangent, en effet, pour des montants de plusieurs millions d’euros.

Il est néanmoins possible d’accéder à ce marché par le biais des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Ces dernières collectent des sommes d’argent auprès des particuliers, achètent des biens immobiliers et versent ensuite des loyers à hauteur des parts détenues par les investisseurs.

 

« Un bon moyen de diversifier son épargne »

Plusieurs SCPI se positionnent sur ce marché de la logistique. On peut citer Activimmo, créée en 2019 et gérée par la société de gestion Alderan. Son portefeuille est réparti à 78 % en entrepôts logistiques et à 22 % en locaux d’activité. Il est possible d’investir à partir de 6 100 euros (610 euros la part) et la SCPI annonce un objectif annuel de 6 % de rentabilité – elle a atteint 6,05 % en 2020.

Deuxième SCPI possible : la SCPI Interpierre France créée en 1991 et gérée par Paref Gestion. Elle possède quarante immeubles avec un parti pris sur la logistique et les immeubles d’activité, annonce un rendement de 5 % en 2020 et met en avant un taux d’occupation de 96,7 % des locaux détenus dans son portefeuille. Le prix de la part est de 1 050 euros et il faut souscrire au minimum dix parts pour y accéder.

La SCPI LF Opportunité Immo a, quant à elle, été créée en 2012. Gérée par la française REM, elle dispose d’un patrimoine investi à 80 % dans l’immobilier logistique et d’activité avec une diversification entre Paris et les régions, et indique un rendement de 4,52 % en 2020. Elle se distingue par sa stratégie visant à constituer un parc immobilier reposant sur les besoins des petites et moyennes entreprises dans les principales métropoles.

Articles en lien

«Épargne Covid»: les Français font des projets immobiliers avec leurs réserves

Le Figaro Publié le 18/04/2021 Par Guillaume Errard

Immobilier : des crédits moins chers et plus accessibles

Le Monde Publié le 8/04/2021 Par Marie Pellefigue

Immobilier, le défi de la flexibilité

La Provence Publié le 23/04/2021 Par Marguerite Degez - Hub Immo