Onepoint va faire d'Aix son QG dans le Sud

Le groupe parisien, qui accompagne la transformation digitale de ses clients, veut y créer un campus hors normes.

Article La Provence.

lire l'article Onepoint

Voilà vingt ans tout juste que Onepoint tisse sa toile en France et à l'international, d'abord comme entreprise de services numériques avant d'émerger comme un acteur disruptif dans le monde du conseil en transformation numérique. Autodidacte et entrepreneur dans l'âme, curieux de nature, David Layani, le fondateur, a voulu "faire converger les métiers de la tech et de la data en devenant un architecte de la transformation des entreprises et de la modernisation de l'État, en proposant des nouvelles façons de travailler, nouvelles infrastructures et nouveaux modèles économiques." De la stratégie aux opérations dans le cloud en passant par le design, les grands programmes ou encore la santé, la Défense ou l'agriculture, son expertise touche tous les secteurs d'activité. "Prenons l'exemple de la santé, plaide le PDG, cela passe par la réorganisation des hôpitaux avec des bouquets de services ou encore des communications sécurisées entre patients et médecins."

Parmi ses clients, la Dinum (Direction interministérielle du numérique), la Région Nouvelle Aquitaine, la Banque du Canada, BforBank, Crédit agricole, Franprix, GRTGaz, la banque des territoires... Et la refonte de tout le système d'encaissement des Galeries Lafayette, c'est encore Onepoint... qui accompagne la transformation des plateformes bancaires et de e-commerce mais aussi celle des centres commerciaux. Avec une croissance à deux chiffres (+35%) en 2021 et trois acquisitions majeures dont Nexworld en décembre, acteur reconnu sur le secteur du conseil IT et de la transformation numérique, l'entreprise a vu son chiffre d'affaires multiplié par 10 en 10 ans.

"Dans les années 2010, explique l'entrepreneur, nous étions convaincus qu'il fallait préserver une forme de souveraineté mais aussi faire le pari de l'innovation, du haut de gamme et des territoires. Et on a racheté des entreprises en difficulté à Nantes et à Bordeaux. Et on a eu raison. C'est comme cela qu'on a créé pas loin d'un millier d'emplois."

Et d'ajouter : "Avant on allait chercher un territoire économique avec pas mal d'activités et d'entreprises. Mais la crise sanitaire a changé la donne. Maintenant, il faut aller là où les gens ont envie de bosser. Et en l'occurrence on a ciblé Aix-en-Provence. On a décidé d'investir et d'envoyer un grand signal pour créer des vocations, des aventures entrepreneuriales et industrielles, de prendre cette responsabilité de faire venir du monde. En fait, Aix va être le QG de Onepoint dans le Sud, avec les meilleurs talents, de la formation, mais aussi la capacité de loger les jeunes avec des événements culturels parce qu'on croit que l'entreprise doit être ouverte vers l'extérieur."

 

"On a fait le choix du centre-ville"

À l'image de son projet de campus de 30 000 m² de Bordeaux Euratlantique, Onepoint veut investir le centre-ville aixois et prévoit un investissement de 100 millions d'euros dont la moitié consacrée aux bâtiments et infrastructures. "C'est pour cela que l'on recherche un lieu iconique qui fera converger l'histoire et l'avenir, un peu à l'image du Couvent des Prêcheurs (NDLR : pour lequel 22 dossiers auraient été déposés), assure David Layani,. On va former et recruter 300 talents, créer des liens avec les associations. On discute avec Centrale Marseille et l'université d'Aix-Marseille pour créer des formations communes. On va y vivre, on va se former et travailler. On veut également pouvoir proposer un logement aux jeunes talents. On va accélérer des jeunes entreprises de l'agrotech, de la santé et de l'intelligence artificielle." Onepoint veut rendre également la bistronomie plus accessible en revisitant les formes de restauration, du restaurant très haut de gamme au food truck pensé comme un 3 étoiles. Le tout avec des produits locaux : "On cherche un endroit où on va pouvoir faire une ferme urbaine et de l'agriculture bio à proximité." Avant le Covid, Onepoint organisait à Paris des événements philosophiques, intellectuels, culturels, des galeries éphémères, de la musique toutes les semaines qui réunissaient les gens du quartier. "À Aix, pour l'instant, on a déjà embauché une dizaine de personnes, souligne le patron. On devrait avoir un petit lieu transitoire. On sera au centre d'Aix. On va se poser, on va commencer à monter en puissance, organiser nos événements culturels. Et puis après très vite, il va falloir qu'on passe l'étape d'après. On ne s'interdit pas du tout d'autres implantations dans le Sud, bien au contraire, mais en tout cas, notre QG sera Aix. Ce qui m'intéresse, c'est la transformation et de faire vivre complètement les lieux avec notre ADN."

 

Par Geneviève Van Leyde - La Provence

D'autres articles qui peuvent vous intéresser

Le territoire d’Aix-Marseille-Provence conserve sa dynamique sur le marché locatif et l’investissement (JLL)

Publié le 21 juillet 2022 Par Business Immo

Optimisez votre visibilité digitale pour booster votre activité

Assistez au Webinar co-animé par Martin PAILLET, Anaig NOUVEL et Antoine AMANT.

Par Business Immo

Sobriété énergétique : Élisabeth Borne fixe un cap aux chefs d'entreprise

Publié le 30 Août 2022 Par Business Immo

Toutes nos offres :
Bureaux, locaux commerciaux, locaux d'activité et terrains, ...